Quentin Marotine

Quentin Marotine

Quentin débute la musique à 20 ans par l’apprentissage du saxophone en autodidacte. 

Après un passage au conservatoire régional de Chalon-sur-Saône où il suit les enseignements des saxophonistes Sylvain Beuf puis Olivier Py, il entame une carrière professionnelle avec la création de la compagnie d’art de la rue Impérial Kikiristan. Il y fera « ses armes » à travers de nombreux concerts et spectacles de par le monde pendant près de 10 ans. 

Quentin est également amené à travailler plusieurs années pour des spectacles de cabarets en Allemagne. Cette expérience l’oriente vers la mise en place de dispositifs musicaux assistés par ordinateur pour lesquels il suit plusieurs formations en MAO au CIFAP à Paris. 

Son goût pour le voyage et ses rencontres musicales le mènent à s’intéresser aux répertoires de musique traditionnelle du monde et plus particulièrement aux répertoires serbes, bulgares et turcs. 

Depuis quelques années, il se perfectionne aux techniques de jeu bulgare et turc au saxophone. Parallèlement, il prend des cours de ney avec le musicien syrien Iyad Haimour puis débute la pratique du kaval avec le joueur turc Ufuk Simsek. C’est assez naturellement qu’il introduit ce dernier instrument au sein du projet Böreck.